Le gel hydroalcoolique est-il dangereux pour nos bijoux ?




















Pandémie oblige, le gel hydroalcoolique rythme plusieurs fois par jours nos lavages de main, anéantissant germes et bactéries. Mais qu’en est-il de nos bijoux, notamment les bagues, qui goûtent aussi fatalement à ce savant cocktail corrosif ? Peut-il les abîmer ?


Geste barrière aux fonctions salvatrices, l’application du gel hydroalcoolique s’est muée au cours de ces 12 derniers de mois de pandémie en réflexe pavlovien que l’on adopte à chacun de nos faits et gestes. Et pour cause, composé entre 60% et 95% d'alcool selon les marques, le fameux produit est réputé pour être un redoutable destructeur de bactéries et autres germes porteurs de virus.

Un indispensable donc, mais dont les effets abrasifs peuvent se révéler toutefois dommageables pour nos mains… et les bijoux qui les habillent. S’il est évidemment hors de question d’écarter la pertinence de son utilisation constante et assidue (car spoiler : votre santé et celle des autres sont plus importante que celle de vos bijoux), une mise au point sur les risques mesurés qu’il peut éventuellement présenter pour nos bagues et précieux accessoires semble toutefois ici s’imposer.


Gel hydroalcoolique : des actifs qui ternissent l'éclat des bijoux


Mais tout d’abord, penchons-nous sur l’effective composition du fameux gel. Savant mélange d’ingrédients antiseptiques et désinfectants, la plupart des gels hydroalcooliques combine eau, glycerine, parfum de synthèse avec de l'alcool éthylique ou de l'isopropyl qui vont venir anéantir les micro-organismes toxiques qui pourraient potentiellement nous contaminer. Certaines marques de gels, au contraire, remplacent l’alcool par un anti-bactérien, le triclosan, et le mixent à un antiseptique comme la povidone-iodine et un désinfectant à base de chlore, pour une efficacité anti-virus équivalente. Et si dans les deux cas, ces produits ne vont pas intrinsèquement désagréger vos bagues, leurs ingrédients peuvent contribuer sur le long terme à ternir leur éclat.